Aller au contenu

Ordre des mots dans la proposition principale

Une proposition est constituée d’un sujet (personne ou chose qui effectue l’action), un prédicat (verbe conjugué) et éventuellement d’autres éléments.

Dans une proposition principale (avec un point à la fin), le prédicat est à la deuxième position.

I II III
Ich gehe heute ins Kino.
Unser Vater spielt gern Tennis.
Natalie faulenzt nicht gern.
Ich gehe heute ins Kino.
= Je vais au cinéma aujourd’hui.
Unser Vater spielt gern Tennis.
= Notre père aime bien jouer au tennis.
Natalie faulenzt nicht gern.
= Natalie n’aime pas fainéanter.

S’il y a un autre élément de la phrase en première position dans une proposition principale, le sujet vient juste après le prédicat.

I II III
Heute gehe ich ins Kino.
Heute gehe ich ins Kino.
= Aujourd’hui, je vais au cinéma.

Phrase interrogative

Interrogation totale, sans mot interrogatif : prédicat en première position, suivi du sujet.

I II III
Gehst du heute ins Kino?
Gibt es etwas über Architektur?
Gehst du heute ins Kino?
= Est-ce que tu vas au cinéma aujourd’hui ?
Gibt es etwas über Architektur?
= Est-ce qu’il y a quelque chose sur l’architecture ?

On répond aux interrogations totales par oui ou non.

Interrogation partielle, avec un mot interrogatif : mot interrogatif en première position, prédicat en deuxième place puis le sujet.

I II III
Wohin gehst du heute?
Wie ist Ihr Name?
Wo ist die Ausstellung?
Wohin gehst du heute?
= Où vas-tu aujourd’hui ?
Wie ist Ihr Name?
= Quel est votre nom ?
Wo ist die Ausstellung?
= Où est l’exposition ?

Mots interrogatifs

Les mots interrogatifs commencent par la lettre « w- ».

wer? (= qui ?)
  • Wer ist das?
    Qui est-ce ?
was? (= quoi ?)
  • Was möchtest du trinken?
    Qu’est-ce que tu aimerais boire ?
  • Was machen wir heute?
    Que faisons-nous aujourd’hui ?
wessen? (= de qui ?)
  • Wessen Katze ist das?
    À qui est ce chat ?
wem? (= à qui ?)
  • Wem soll ich helfen?
    Qui dois-je aider ?
wen? (= qui ?)
  • Wen besuchen wir heute?
    À qui rendons-nous visite aujourd’hui ?
warum? (= pourquoi ?)
  • Warum warst du nicht in der Schule?
    Pourquoi tu n’étais pas à l’école ?
wann? (= quand ?)
  • Wann kommst du zu uns?
    Quand viens-tu chez nous ?
wo? (= où ?)
  • Wo wohnst du?
    Où habites-tu ?
  • Wo ist die Ausstellung?
    Où est l’exposition ?
wohin? (= où (dans quelle direction) ?)
  • Wohin fahrt ihr im Urlaub?
    Où vas-tu en vacances ?
woher? (= d’où ?)
  • Woher kommst du?
    D’où viens-tu ?

Ordre des compléments dans la phrase

Quand il y a deux compléments d’objet dans une phrase, le complément indirect vient avant le complément direct.

Ich gebe meinem Freund das Buch.
= Je donne le livre à mon ami.

Un pronom personnel objet est toujours placé avant un groupe nominal objet.

Ich gebe ihm das Buch.
= Je lui donne le livre.
Ich gebe es ihm.
= Je le lui donne.

Quand il y a deux compléments d’objet dans une phrase et que les deux sont des pronoms personnels, le complément direct vient avant le complément indirect.

Ich gebe meinem Freund das Buch.
Ich gebe es ihm.

La négation « nicht »

On utilise la négation avec « nicht » pour nier une partie de la phrase, ou la phrase entière..

Pour nier toute la phrase, on met « nicht » à la fin, mais avant le deuxième verbe.

Ich liebe dich nicht.
= Je ne t’aime pas.
Ich kann leider nicht schwimmen.
= Je ne sais malheureusement pas nager.

Pour nier une partie de la phrase, on met « nicht » avant l’élément concerné.

Ich will nicht jetzt schwimmen (sondern in einer Stunde).
= Je veux pas nager maintenant (mais plutôt dans une heure).
Sie geht nicht mit Florian (sondern mit Markus).
= Elle ne sort pas avec Florian (mais avec Markus).

Questions avec « welch- »

On utilise une question avec « welch- » (quel, lequel) pour choisir entre une personne ou une chose particulière parmi d’autres.

« Welch- » se place avant le nom, à la place de l’article.

« Welch- » se décline comme l’article défini.

Tableau 1 — Désinences de cas
maskulin feminina neutral Plural
Nominativ
  • welcher Tisch?
    quelle table ?
  • welcher Rock?
    quelle jupe ?
  • welche Lampe?
    quelle lampe ?
  • welche Jacke?
    quelle veste ?
  • welches Bett?
    quel lit ?
  • welches Kleid?
    quelle robe ?
  • welche Stühle?
    quelles chaises ?

  • quelles chaussures ?
Genitiv
  • welches Tisches?
  • welches Rockes?
  • welcher Lampe?
  • welcher Jacke?
  • welches Bettes?
  • welches Kleides?
  • welcher Stühle?
  • welcher Schuhe?
Dativ
  • welchem Tisch?
  • welchem Rock?
  • welcher Lampe?
  • welcher Jacke?
  • welchem Bett?
  • welchem Kleid?
  • welchen Stühlen?
  • welchen Schuhen?
Akkusativ
  • welchen Tisch?
  • welchen Rock?
  • welche Lampe?
  • welche Jacke?
  • welches Bett?
  • welches Kleid?
  • welche Stühle?
  • welche Schuhe?

Propositions causales avec « weil »

La conjonction « weil » (« parce que ») indique une cause. Elle est suivie d’une proposition subordonnée (sujet + autres éléments de la phrase + prédicat à la fin). Si la proposition avec « weil » est le premier élément de la phrase, alors la proposition principale doit commencer par le prédicat.

Ich bleibe heute zu Hause, weil ich sehr krank bin.
= Je reste chez moi aujourd’hui parce que je suis très malade.
Weil ich sehr krank bin, bleibe ich heute zu Hause.
= Parce que je suis très malade, je reste chez moi aujourd’hui.
Wir kommen schon am Freitag, weil wir einen langen Weg haben.
= Nous arrivons vendredi parce que nous avons une longue route.
Ich bin sauer, weil ich Hunger habe.
= Je suis de mauvais poil parce que j’ai faim.

Phrases avec « dass »

Propositions complétives avec « dass »

Les propositions subordonnées complétives commencent par la conjonction « dass » (« que »). La conjonction est suivie par la proposition subordonné (sujet + autres éléments de la phrase + prédicat à la fin).

Er hat gesagt, dass sie nicht kommen können.
= Il a dit qu’ils ne peuvent pas venir.
Wahrscheinlich haben Sie schon erfahren, dass es neue Lehrerinnen und Lehrer gibt.
= Vous avez probablement déjà appris qu’il y a de nouveaux instituteurs.
Bist du sicher, dass Ömer in der Schule isst?
= Tu es sûr qu’Ömer mange à l’école ?

Certaines propositions remplacent un élément de la phrase. On les appelle des propositions subordonnées.

Quand la proposition est à la place d’un objet, on l’appelle proposition objet. La proposition a alors la fonction d’un objet direct de la proposition principale.

La question pour une proposition objet est la même que pour un objet.

Was weißt du? – Ich weiß, dass du in deinem Architektenbüro viel zu tun hast.
= Qu’est-ce que tu sais ? – Je sais que tu as beaucoup de choses à faire dans ton bureau d’architecte.
Was hast du erfahren? – Ich habe erfahren, dass der Bus nicht fährt.
= Qu’est-ce que tu as appris ? – J’ai appris que le bus ne circule pas.
Nur knapp 18 Prozent der Umfrageteilnehmer gaben an, dass sie absolut vertraut im Umgang mit komplexen Fahrzeugtechniken sind.Was gaben 18 Prozent der Umfrageteilnehmer an? Dass sie absolut vertraut im Umgang mit komplexen Fahrzeugtechniken sind.
= Seuls 18 % des interrogés ont indiqué qu’ils étaient parfaitement à l’aise avec les technologies automobiles complexes. – Qu’ont indiqué 18 % des interrogés ? Qu’ils étaient parfaitement à l’aise avec les technologies automobiles complexes.

Proposition sujet avec « dass »

Quand une proposition subordonnée est à la place du sujet, on dit qu’il s’agit d’une proposition sujet. Une proposition sujet donne une information sur le sujet d’une proposition et répond à la question « qui » ou « quoi ».

Mein größter Wunsch ist, dass meine Freundin mich zu Weihnachten besucht. - Was ist mein größter Wunsch? - Dass meine Freundin mich zu Weihnachten besucht.
= Mon plus grand souhait est que mon amie me rende visite à Noël. - Quel est mon plus grand souhait ? - Que mon amie me rende visite à Noël.
Dass es nicht schneit, ist sehr schade. - Was ist sehr schade? - Dass es nicht schneit.
= C’est très dommage qu’il ne neige pas. - Qu’est-ce qui est très dommage ? - Qu’il ne neige pas.

Phrases interrogatives indirectes

Dans une phrase complexe, les questions peuvent prendre la forme d’une proposition subordonnée.

Dans une proposition subordonnée qui consiste en une phrase interrogative (commençant par un mot interrogatif), le prédicat est à la fin.

Was hast du heute gekauft?
= Qu’est-ce que tu as acheté aujourd’hui ?
Ich habe gefragt, was du heute gekauft hast.
= J’ai demandé ce que tu as acheté aujourd’hui.
Ich würde auch gerne wissen, wann das Kinocafé aufmacht.
= J’aimerais aussi bien savoir quand le café du cinéma ouvre.

Une proposition subordonnée formée à partir d’une question à laquelle on répond oui ou non commence par la conjonction « ob » ; le prédicat est à la fin.

Kommst du heute zu mir?
Est-ce que tu viens chez moi aujourd’hui ?
Ich habe gefragt, ob du heute zu mir kommst.
J’ai demandé si tu venais chez moi aujourd’hui.
Ist die E-Mail-Adresse richtig?
Est-ce que l’adresse e-mail est correcte ?
Ich bin nicht sicher, ob die E-Mail-Adresse richtig ist.
Je ne suis pas sûr que l’adresse e-mail soit correcte.
Könnten Sie mich bitte zurückrufen und mir sagen, ob die Reservierung in Ordnung geht?
= S’il vous plaît, pourriez-vous me rappeler et me dire si la réservation se passe bien ?

Propositions conditionnelles avec « wenn »

La conjonction « wenn » indique une condition. Elle est suivie d’une proposition subordonnée (sujet + autres éléments de la phrase + prédicat à la fin).

Wenn das Wetter heute schön ist, gehen wir in den Park.
= Quand il fait beau, nous allons au parc.
Wir gehen in den Park, wenn das Wetter heute schön ist.
= Nous allons au parc quand il fait beau.
Wenn es mit der Karriere als Fußballspieler nichts wird, habe ich schon einen Plan B.
= Si la carrière de footballeur ne donne rien, j’ai déjà un plan B.
Wenn Sie sofort übersiedeln möchten, können Sie bei einer älteren Dame im Stadtzentrum wohnen.
= Si vous voulez vous installer tout de suite, vous pouvez habiter chez une vieille dame en centre-ville.

Les propositions conditionnelles (irréelles) sont souvent au subjonctif.

Wenn das Wetter heute schön wäre, würden wir in den Park gehen.
= S’il faisait beau, nous irions au parc.
Wir würden in den Park gehen, wenn das Wetter heute schön wäre.
= Nous irions au parc s’il faisait beau.
Zum Schluss möchte ich Sie noch darauf hinweisen, dass es im Stiegenhaus viel gemütlicher wäre, wenn die Heizung funktionieren würde.
= Pour conclure, je voudrais encore attirer l’attention sur le fait que la cage d’escalier serait beaucoup plus confortable si le chauffage fonctionnait.
Es wäre schön, wenn Sie sich bis Montag nächster Woche melden könnten.
= Ce serait bien si vous pouviez vous manifester d’ici lundi prochain.
Wenn Sie noch ein bisschen warten könnten, hätte ich ein sehr günstiges Angebot.
= Si vous pourriez attendre encore un peu, j’aurais une offre très avantageuse.

Propositions concessives avec « obwohl » et « trotzdem »

Une proposition concessive répond à la question « Malgré quels arguments contraires ? »

La proposition concessive est introduite par la conjonction « obwohl » (« bien que »). Cette conjonction est suivie par une proposition subordonnée (sujet + autres éléments de la phrase + prédicat à la fin).

Obwohl es sehr stark regnet, gehen wir mit dem Hund spazieren.
= Bien qu’il pleuve très fort, nous allons nous promener avec le chien.
Gehen wir mit dem Hund spazieren, obwohl es sehr stark regnet.
= Allons nous promener avec le chien, même si il pleut très fort.
Muss ich auch zahlen, obwohl er kein Mittagessen hat?
= Est-ce que je dois payer aussi, même s’il n’a pas de déjeuner ?
Obwohl das nicht der Hausordnung widerspricht, stört es mich sehr bei meiner Arbeit.
= Bien que cela ne contrevienne pas au règlement intérieur, cela me gêne beaucoup lors de mon travail.

On peut aussi commencer une proposition concessive par la conjonction « trotzdem » (« tout de même »). Celle-ci exige l’inversion (prédicat + sujet + autres éléments de la phrase).

Es regnet sehr stark, trotzdem gehen wir mit dem Hund spazieren.
= Il pleut très fort, nous allons quand même nous promener avec le chien.
Ich habe die Mieter schon mehrmals auf diese Probleme hingewiesen, trotzdem hat sich bisher leider gar nichts geändert.
= J’ai déjà attiré l’attention du locataire sur ces problèmes plusieurs fois, mais malgré ça, malheureusement rien n’a changé jusqu’à maintenant.

Propositions subordonnées consécutives avec « deshalb »

La conjonction « deshalb » (« c’est pourquoi ») indique une conséquence. Cette conjonction exige l’inversion (prédicat + sujet + autres éléments de la phrase).

Ich bin sehr krank, deshalb bleibe heute zu Hause.
= Je suis très malade, c’est pour ça que je reste chez moi aujourd’hui.
Sie hatten weniger zu tun, deshalb hatten sie bestimmt weniger Stress.
= Ils avaient moins de choses à faire, c’est pourquoi ils étaient beaucoup moins stressés.

Propositions subordonnées de but avec « um … zu » et « damit »

Les propositions subordonnées de but répondent à la question « Pourquoi ? Dans quel but ? »

Si le sujet est le même dans les deux propositions, la proposition de but est liée à la proposition principal par le conjonction « um » après laquelle se trouvent tous les autres éléments de la phrase, et l’infinitif apparaît en fin de phrase avec « zu ».

ich (= je) = ich (= je)

  • Ich lerne fleißig Deutsch. Ich will in Deutschland studieren.
    J’apprends l’allemand de manière assidue. Je veux étudier en Allemagne.
  • Ich lerne fleißig Deutsch, um in Deutschland zu studieren.
    J’apprends l’allemand de manière assidue pour étudier en Allemagne.
  • Zwei Škoda-Automechaniker fahren in ein einsames, österreichisches Alpendorf, um Ski zu fahren.
    Deux mécaniciens de Škoda vont dans un village alpin isolé d’Autriche pour faire du ski.

Le verbe de modalité « wollen » (vouloir) n’apparaît pas dans une phrase de type « um … zu ».

  • Laura sieht sich oft Filme an. Sie will mit den Freunden darüber reden.
    Laura regarde souvent des films. Elle veut en parler avec ses amis.
  • Laura sieht sich oft Filme an, um will mit den Freunden darüber zu reden.
    Laura regarde souvent des films pour en parler avec ses amis.

Si le sujet est différent dans les deux propositions, la proposition de but est liée à la proposition principale par la conjonction « damit ». La conjonction est suivie par une proposition subordonnée (sujet + autres éléments de la phrase + prédicat à la fin).

ich (= je) mein Chef (= mon patron)

  • Ich lerne fleißig Deutsch. Mein Chef soll zufrieden sein.
    J’apprends l’allemand de manière assidue. Mon patron doit être content.
  • Ich lerne fleißig Deutsch, damit mein Chef zufrieden ist.
    J’apprends l’allemand de manière assidue pour que mon patron soit content.

La conjonction en deux parties « entweder … oder »

Les conjonctions en plusieurs parties sont constituées de deux parties. Elles peuvent relier des parties de phrase ou même des phrases entières. La première partie est alors avant la première partie de phrase à relier, la deuxième partie se trouve entre les deux parties de phrase.

Junge Männer ab 18 Jahren müssen entweder 6 Monate zum Bundesheer gehen oder einen 9-monatigen Zivildienst bei einer sozialen Organisation machen.
= Les jeunes hommes à partir de 18 ans doivent soit aller à l’armée pour 6 mois, soit faire un service civique de 9 mois chez un organisme social.
Im Sommer wollen Markus und Stefanie entweder nach Holland oder nach Frankreich fahren.
= En été, Markus et Stefanie veulent aller soit en Hollande, soit en France.
Hans hat immer Glück im Leben. Entweder gewinnt er im Lotto, oder er findet Geld auf der Straße.
= Hans a toujours eu de la chance dans la vie. Soit il gagne au loto, soit il trouve de l’argent dans la rue.
Entweder sagst du endlich die Wahrheit, oder ich rufe die Polizei.
= Soit tu dis enfin la vérité, soit j’appelle la police.

Propositions relatives

Les propositions relatives sont des propositions subordonnées qui donnent plus d’informations sur un nom de la proposition principale. Elles sont généralement placées directement après le mot auquel elles se rapportent. Les propositions relatives sont introduites par un pronom relatif ou un adverbe relatif. Le pronom relatif doit être au cas exigé par le verbe de la proposition relative. Les pronoms relatifs ont la même forme que l’article défini (sauf au datif pluriel). Le pronom relatif est suivi d’une proposition subordonnée (sujet + autres éléments de la phrase + prédicat à la fin).

Tableau 1 — Désinences de cas
maskulin feminina neutral Plural
Nominativ
der
die
das
die
Genitiv
des
der
des
der
Dativ
dem
der
dem
denen
Akkusativ
den
die
das
die
Nominativ
Das ist der Mann, der meine Schwester heiraten will.
C’est l’homme que ma sœur veut épouser.
(Wer will meine Schwester heiraten?)
Qui ma sœur veut-elle épouser ?
Genitiv
Das ist der Mann, dessen Haare grau sind.
C’est l’homme dont les cheveux sont gris.
(Wessen Haare sind grau?)
Les cheveux de qui sont gris ?
Dativ
Das ist der Mann, dem ich gestern begegnet bin.
C’est l’homme que j’ai rencontré hier.
(Wem bin ich gestern begegnet?)
Qui est-ce que j’ai rencontré hier ?
Akkusativ
Das ist der Mann, den meine Schwester liebt.
C’est l’homme qu’aime ma sœur.
(Wen liebt meine Schwester?)
Qui ma sœur aime-t-elle ?

Le nombre et le genre du pronom relatif s’accordent avec le nom de la phrase principale, le cas dépend du verbe de la subordonnée.

Les pronoms relatifs peuvent être liés à une préposition, si le verbe de la proposition relative l’exige.

La proposition relative peut être insérée dans la proposition principale (et séparée par des virgules).

Das ist das Mädchen, das ich gut kenne.
= C’est la fille que je connais bien.
Dafür ist der Mieter in der Wohnung Nr. 4 verantwortlich, der auch gestern wieder seinen Kampfhund ohne Beißkorb und Leine frei im Haus herumlaufen ließ.
= Le locataire de l’appartement n° 4, qui a encore laissé son chien de combat courir autour de l’immeuble sans muselière et sans laisse hier, en est responsable.
Die Nachbarn, denen ich Geld geliehen habe, sind sehr nett.
= Les voisins à qui j’ai prêté de l’argent sont très gentils.
Weiters möchte ich Sie darauf aufmerksam machen, dass die Frau, die in der Wohnung Nr. 7 wohnt, in der Früh beim Duschen regelmäßig laut und falsch singt.
= De plus, je voudrais attirer votre attention sur le fait que la femme qui habite dans l’appartement n° 7 chante régulièrement, fort et faux, dans la douche le matin.
Die Straßenbahn, auf die ich warte, kommt endlich.
= Le tramway que j’attends arrive enfin.

Quand la proposition relative comporte un verbe qui régit une proposition, la préposition doit être placée avant le pronom relatif.

Die Narrenrufe sind Teil der Karnevalskultur, zu der auch die Karnevalsumzüge gehören.
= Les salutations de carnaval font partie de la culture du carnaval, à laquelle appartiennent aussi les défilés de carnaval.

Si la proposition relative se rapport à un lieu, l’adverbe « wo » peut remplacer la préposition et le pronom relatif.

Das ist die Stadt, in der Einstein geboren wurde.
= C’est la ville dans laquelle Einstein est né.
oder
= ou
Das ist die Stadt, wo Einstein geboren wurde.
= C’est la ville où Einstein est né.

Propositions subordonnées de temps

La conjonction temporelle est suivie par une proposition subordonné (sujet + autres éléments de la phrase + prédicat à la fin).

Les conjonctions « als » et « wenn »

On utilise « wenn » pour des événements présents ou futurs ou pour un événement passé répétitif.
(On peut renforcer la répétition avec les adverbes « immer » (toujours) ou « jedesmal » (à chaque fois).)

Wenn er mich besucht, bringt er immer eine Flasche Wein mit.
= Quand il me rend visite, il apporte toujours une bouteille de vin.
Wenn er mich besuchte, brachte er immer eine Flasche Wein mit.
= Quand il me rendait visite, il apportait toujours une bouteille de vin.
Immer wenn in ihrem Leben etwas Besonderes passiert ist, hat sie ein Buch geschrieben.
= À chaque fois qu’il s’est passé quelque chose de spécial dans sa vie, elle a écrit un livre.

Fonction temporelle des phrases avec « wenn »

Les phrases avec « wenn » peuvent être temporelles ou conditionnelles.

Pour une action qui se répète : la phrase avec « wenn » répond dans ce cas à la question « quand ».

Sie freuen sich, wenn ich zu ihnen komme und erzählen mir aus ihrem Leben.
= Ils sont contents quand je viens chez eux et qu’ils me parlent de leur vie.
Es ist Winter. Wenn ich morgens aufstehe, ist es draußen noch dunkel.
= C’est l’hiver. Quand je me lève le matin, il fait encore sombre dehors.
Wenn ich abends zu viel Kaffee getrunken habe, kann ich nachts nicht einschlafen.
= Quand j’ai trop bu de café le soir, la nuit je ne peux pas m’endormir.
Wenn ich mittags Pause mache, klingelt oft mein Telefon und ich werde gestört.
= Quand je fais une pause à midi, mon téléphone sonne souvent et je suis dérangé.

Précédence et condition :
Une phrase temporelle avec « wenn » exprime que l’action de la proposition subordonnée a lieu avant celle de la proposition principale. La condition doit être remplie pour que l’action de la proposition principale puisse se réaliser.

Wenn ich mein soziales Jahr abgeschlossen habe, möchte ich mit dem Studium beginnen.
= Quand j’aurai terminé mon année sociale, j’aimerais commencer mes études.
Wenn die Kinder ihre Hausaufgaben gemacht haben, können sie fernsehen.
= Quand les enfants auront fait leurs devoirs, ils pourront regarder la télévision.
Wenn ich gut Deutsch gelernt habe, möchte ich in Deutschland studieren.
= Quand j’aurai bien appris l’allemand, je voudrais étudier en Allemagne.

On utilise « als » pour un événement passé qui n’a eu lieu qu’une seule fois.

Als ich den Brief gelesen habe, habe ich mich an die Ferien erinnert.
= Quand j’ai lu la lettre, je me suis souvenu des vacances.
Als ich Kind war, las ich sehr gern Märchen.
= Quand j’étais petit, j’aimais beaucoup lire des contes.
Als sie 16 war, wollte sie groß sein und siegen.
= Quand elle avait 16 ans, elle voulait être grande et gagner.
Passé Présent, futur
une fois als wenn
plusieurs fois wenn wenn

La conjonction « bevor »

Bevor ich zu Abend esse, mache ich noch Ordnung in der Küche.
= Avant de dîner, je range la cuisine.
Bevor sie ihren dritten Mann geheiratet hat, war ihre Autobiographie schon fertig.
= Avant qu’elle épouse son troisième mari, son autobiographie était déjà prête.

La conjonction « seit / seitdem »

Seitdem ich sie kennen gelernt habe, geht es mir viel besser.
= Depuis que j’ai fait sa connaissance, je vais beaucoup mieux.
Seitdem ich dieses Lied singe, kommt die Knef in meine Träume.
= Depuis que je chante cette chanson, je rêve de Knef.

La conjonction « bis »

Wir bleiben hier, bis eure Eltern kommen.
= Nous restons ici jusqu’à ce que vos parents arrivent.

La conjonction « während »

Während in Europa noch Krieg herrschte, drehte sie bereits die ersten Filme.
= Pendant que la guerre faisait encore rage en Europe, elle tournait déjà ses premiers films.

Propositions infinitives

L’infinitif est toujours en fin de phrase.

Le mot « zu » peut apparaître devant le verbe à l’infinitif, mais il n’a pas de sens propre.

On rencontre l’infinitif sans « zu » avec :

  • les verbes de modalité :

    Ich kann sehr gut schwimmen.
    = Je sais très bien nager.
    Können Sie mich bitte beraten?
    = Pourriez-vous me conseillez, s’il vous plaît ?
  • au conditionnel avec « würde » :

    Ich würde gern nach Australien reisen.
    = J’aimerais bien voyager en Australie.
  • au futur I :

    In 20 Jahren werden die Menschen auf dem Mond leben.
    = Dans 20 ans, les gens vivront sur la Lune.
  • après les verbes de mouvement :

    Wir gehen schwimmen.
    = Nous allons nager.
    Wann kommst du essen?
    = Quand viens-tu manger ?
  • après les verbes de perception :

    Ich sehe die Kinder spielen.
    = Je vois les enfants jouer.
    Ich höre die Nachbarin singen.
    = J’entends la voisine chanter.
  • après les verbes « lernen », « lehren », « helfen » :

    Wir lernen Deutsch sprechen.
    = Nous apprenons à parler allemand.
    Ich helfe dir die Hausaufgaben machen.
    = Je t’aide à faire tes devoirs.
  • après le verbe « lassen » :

    Ich lasse das Fahrrad reparieren.
    = Je fais réparer le vélo.

Dans les autres cas, « zu » apparaît avant l’infinitif en fin de phrase. Entre la proposition principale et la proposition infinitif, il peut y avoir une virgule devant « zu ».

Es fängt an zu regnen.
= Il commence à pleuvoir.
Hör auf zu rauchen.
= Arrête de fumer.
Ich habe vor, ein Konto zu eröffnen.
= J’ai l’intention d’ouvrir un compte.
Ich bitte Sie, hier noch zu unterschreiben.
= Je vous demande de signer encore ici.

Propositions infinitives avec « zu »

Structures avec « zu » avant l’infinitif :

  • es ist + adjectif

    Es ist gesund viel Obst zu essen.
    = C’est bon pour la santé de manger beaucoup de fruits.
  • haben + substantif

    Ich habe jetzt keine Zeit mit dir zu sprechen.
    = Je n’ai pas le temps de te parler maintenant.
    Wir haben die Absicht, die Sache noch einmal zu besprechen.
    = Nous avons l’intention de discuter de la question encore une fois.

Quand une phrase a un seul sujet mais deux verbes, les verbes peuvent être liés avec « zu ». Dans ce cas, le premier verbe est conjugué et le deuxième est à l’infinitif en fin de phrase.

Helga versucht zu schlafen.
= Helga essaie de dormir.

Avant une proposition infinitive, il faut mettre une virgule (contrairement au français). Le verbe de la proposition principale est lié à l’action de la proposition infinitive. L’infinitif est en fin de phrase, précédé de zu .

Helga versucht, nachts früh zu schlafen.
= Helga essaie de dormir tôt la nuit.

L’infinitif avec zu est particulièrement utilisé avec certains verbes. Quelques uns d’entre eux sont listés ci-dessous :

versuchen
= essayer
Ich versuche, die Vokabeln so schnell wie möglich zu lernen.
= J’essaie d’apprendre le vocabulaire aussi vite que possible.
hoffen
= espérer
Ich hoffe, dich bald wiederzusehen.
= J’espère te revoir bientôt.
vorschlagen
= proposer
Ich schlage vor, heute Abend in einem Restaurant zu essen.
= Je propose de manger au restaurant ce soir.
aufhören
= arrêter
Ich habe letzten Freitag aufgehört zu rauchen.
= Vendredi dernier, j’ai arrêté de fumer.
beginnen
= commencer
Morgen beginne ich, abends eine Stunde Sport zu machen.
= Demain je commence à faire une heure de sport par soir.
sich freuen
= se réjouir
Ich freue mich, dich am Wochenende zu treffen.
= Je me réjouis de te voir ce week-end.

Particules modales

L’allemand est une langue riche en particules modales. Celles-ci se rencontrent surtout dans la langue parlée. Ce sont des mots invariables qui expriment une intention et reflètent souvent une émotion particulière de celui qui parle, ce qui permet de renforcer ou d’adoucir l’effet de la phrase.

« Grâce à elles, l’émetteur peut signaler une certitude, une acceptation, une prise de distance, une attitude émotionnelle ou un jugement rationnel et qualitatif. » (Helbig/Helbig 1990 : texte en quatrième de couverture).

Beaucoup de particules modales peuvent avoir plusieurs sens. Ils sont généralement placés en milieu de phrase, après le verbe et le pronom.

Exemples avec quelques particules modales :

aber
= mais
Das war aber ein Film! Ich werde ihn Jahre lang nicht vergessen.
= Ça, c’était un film ! Je ne l’oublierai pas pendant des année.
doch
= donc
Wieso stehen Sie vor der Tür? Kommen Sie doch rein!
= Pourquoi restez-vous devant la porte ? Entrez donc !
bloß
= seulement
Wo ist bloß meine Brille? Ich hatte sie doch eben noch.
= Mais enfin, où sont mes lunettes ? Je les avais pourtant encore à l’instant.
denn
= donc
Wieder bei der Arbeit? Bist du denn wieder ganz gesund?
= De retour au travail ? Tu es donc déjà guéri ?
ja
= bien
Horst kann mir das Rauchen nicht verbieten. Er ist ja nicht mein Vater.
= Horst ne peut pas m’interdire de fumer. Après tout, il n’est pas mon père.
wohl
= bien, probablement, tout à fait
Mit 200 km/h auf der Landstraße! Du bist wohl lebensmüde!
= À 200 km/h sur une route secondaire ! Tu dois être fatigué de vivre, toi !
eigentlich
= en fait, au juste
Du sag mal, ist Paul eigentlich verheiratet? Ich sehe ihn immer allein auf den Partys?
= Dis-moi, en fait, est-ce que Paul est marié ? Je le vois toujours seul aux fêtes.
schon
= déjà
Er hatte sowieso nicht mehr viel Geld im Spiel. Wie hoch kann der Verlust schon sein?
= Il n’avait de toute façon plus beaucoup d’argent en jeu. La perte ne peut pas être bien grande, non ?
Retour au début